Madagascar forêt primaire
Un long séjour au bout du monde, dans un sanctuaire naturel. Le pas a été franchi.


Accueil
Qui suis-je ?
Archives
Mes amis

Album photos

Rubriques


Menu



Bois précieux, trafic ou commerce légal ?

Ebène, palissandre, bois de rose…Les villageois gagnent moins de 2 euros par jour pour débarder des dizaines de kilos de cet or vert. Quand il arrive chez l‘ébéniste le kilo dépasse pourtant les 50 euros.Le prix d’un container au départ de Madagascar serait supérieur à 80 000 euros.50 containers auraient déjà été autorisés à quitter le territoire, 100 container seraient « bloqués » dans un grand port du nord-est.

Il n’y a pas de coupes à blanc au bulldozer mais les gens qui travaillent dans la forêt ont besoin de manger et prélèvent la faune sauvage. C’est la porte ouverte à d’autres abus.

Les impacts seront-ils réversibles sur un massif classé Patrimoine de l’humanité, Masoala et sur ce qui est en passe de devenir la plus grande aire protégée de Madagascar, Makira ?

Attendons pour l’instant nous constaterons plus tard…


Publié à 08:05 le 9/05/2009
Ajouter un commentaire
Page précédente
Page 8 sur 11